Eline: « Cet endroit est tellement beau »

Eline Naud.

Eline, née et élevée à Leuven, est une vraie citadine. Pourtant, on la rencontre souvent sur le site de l’abbaye. « J’adore la proximité de la nature et la paix qui y règne. Pendant mes balades, je repense aussi avec amour à mes grands-parents. »

Eline Naud (31 ans) travaille comme employée pour PepsiCo, à Zaventem. Après une journée de travail, elle aime prendre le temps de se balader. « Je visite régulièrement l’abbaye du Parc. Ce site est tellement beau. Il est très proche du centre-ville, et pourtant, on a vraiment l’impression d’être à la campagne », raconte-t-elle.

Souvenir des grands-parents

Jeune, Eline venait déjà se balader sur le site de l’abbaye en compagnie de ses grands-parents. « Mes grands-parents étaient extrêmement fiers de venir de ces côtés de Leuven, comme ils disaient. Puis, ma grand-mère me racontait toujours de belles histoires quand on s’y promenait. Ce sont de beaux souvenirs que je chérirai toujours. »

Son grand-père est malheureusement décédé l’année dernière. « Quand je visite sa tombe, je fais toujours une balade autour des étangs de l’abbaye. Ce beau décor m’apaise – c’est comme si j’y marchais à nouveau avec lui. L’état de ma grand-mère a également beaucoup empiré ces derniers temps. Lors de mes balades, je me remémore avec plaisir ses histoires. »

Het wandelpad aan de vijvers.
© Eline Naud

Parcours

Eline habite à un petit quart d’heure du site de l’abbaye. « J’emprunte la Tivolistraat pour me rendre à l’entrée principale sur la Geldenaaksebaan, où le street art sur le pont me donne toujours la banane. Ensuite, j’affronte les pavés du Lindendreef. Ce n’est pas le chemin le plus facile, mais ce parcours respire vraiment l’histoire du site », explique Eline.

« D’habitude, je m’installe avec un livre au bord de l’eau. Je savoure vraiment chaque minute de ces pauses. J’aime bien observer les gens, aussi. C’est amusant », sourit-elle.

Nature et quiétude

Eline se qualifie de citadine. « Je ne me vois pas habiter ailleurs qu’en ville. Mais, du coup, je profite d’autant plus de la nature et de la paix qui règne sur le site de l’abbaye. Voilà ce que j’aime à Leuven : dans un rayon de quelques kilomètres à peine, vous pouvez vous détendre à l’abbaye du Parc, au Domaine provincial, à l’abbaye de Vlierbeek, etc. », conseille-t-elle.

Vous constatez une erreur ou une imprécision sur notre site ? Faites-le nous savoir.