Titel

Récits sur l’Abbaye du Parc: Raj

« Nous sommes indous, mais nous venons régulièrement allumer un cierge dans l'église »

Raj aan de watermolen.

Raj a découvert l'abbaye avec sa femme. « Nous sommes arrivés ici par hasard, lors d'une promenade. Aujourd'hui encore, j'aime m'y promener. Vous savez, j'ai déjà fait 200.000 pas ce mois-ci ! »

Raj est un vrai randonneur, il n'y a pas de doute. Il porte de bonnes chaussures et une veste imperméable et coupe-vent. Le sexagénaire n'hésite pas à sortir malgré la grisaille. « J'ai passé trop de temps derrière un bureau, pendant toutes mes études puis au travail », déplore Raj. « Être à la retraite présente un énorme avantage : j'ai enfin le temps de me promener ! »

« It’s all about exploring. L'Abbaye du Parc est une magnifique zone verte », poursuit Raj. « J'emmène toujours mes invités indiens dans cet endroit. Pendant le week-end, ou durant les vacances d'été... Ils sont toujours emballés ! », dit Raj en souriant.

« Suivre les changements »

Raj nous raconte comment il est arrivé à Leuven. « J'étais consultant engineer et j'ai rencontré un homme d'affaires belge dans le cadre d'une mission commerciale. Il m'a alors invité à Leuven et m'a finalement convaincu de rester. J'y ai travaillé jusqu'à ma retraite », explique Raj.

Raj connaît la ville de Leuven depuis 35 ans. « Lors de mon arrivée, j'étais très impressionné par les bâtiments historiques et leur architecture... Je n'avais jamais vu une chose pareille en Inde. Et surtout : j'ai suivi tous les changements de près. La Ladeuzeplein, la place de la gare… La ville a grandi, comme nous ».

Raj apprécie également les nouvelles transformations opérées sur le site de cette abbaye séculaire. « J'aime beaucoup visiter les abbayes, en famille ou tout seul. Le cadre est propice à la réflexion. Ma femme et ma fille viennent régulièrement allumer un cierge dans l'église. Nous sommes hindous, mais nous rendons ainsi hommage à Dieu. Tout ce que nous offre la nature est un don de Dieu ».

Une source d'inspiration

Raj suit également des cours de sculpture à la SLAC (Académie des Beaux-Arts). « En discutant de l'Abbaye du Parc avec mon professeur, celui-ci m'a dit que le site est l'endroit idéal pour trouver de l'inspiration. Il suffit de regarder autour de soi. Time is on our side », , conclut Raj.

Raj s'investit aussi pour l'asbl « Les Jardins Perdus de Khajuraho » en faveur de la restauration des jardins royaux de Khajuraho (Inde). Vous trouverez de plus amples informations sur le site http://www.lostgardens.com/.