Titel

Récits sur l’Abbaye du Parc: Nelly

« Une émotion qu'aucune photo ne peut retranscrire »

Schaapjes grazen bij de Norbertijnerweg

Le site de l'Abbaye du Parc plaît aussi beaucoup aux touristes étrangers. Aneliya, d'origine bulgare, a visité le site de l'abbaye avec une amie. Elles se sont promenées autour des étangs. « J'ai été émerveillée par ce site ».

Par un dimanche ensoleillé, nous avons rencontré Aneliya (42), Nelly pour les intimes. La Bulgare a découvert l'abbaye grâce à la KU Leuven. « J'ai été invitée par une amie qui vit en Belgique. Nous avons fait une promenade à Leuven, où elle a terminé son master ».

Une magnifique promenade

Lorsque nous l'interrogeons sur ses impressions, le visage de Nelly s'illumine d'un large sourire. « Je suis ravie d'avoir fait cette belle balade. J'étais déjà enchantée par les jolis endroits que Vladimira m'a fait découvrir en ville. Mais j'adore la nature. J'ai donc été émerveillée par cet endroit, situé à quelques pas du centre de Leuven », explique-t-elle.

Abdij van Park

« À notre arrivée, le site de l'Abbaye du Parc était paré de fleurs multicolores. Rien que pour ça, je voulais absolument aller jeter un coup œil. Nous avons fait une belle promenade autour des étangs : parfait pour laisser libre cours à ses pensées ! Le calme et la sérénité des lieux favorisent l'inspiration », poursuit-elle.

Silence et ambiance mystique

« J'ai fait quelques photos, mais aucune ne peut retranscrire l'émotion ressentie », précise Nelly. « Cet endroit a une âme. On dirait qu'un voile mystique et silencieux recouvre l'abbaye. Une fois de retour chez moi, je serai évidemment ravie d'avoir fait ces clichés : c'est avec nostalgie que je me souviendrai de ce lieu, où règne une ambiance à la fois mystérieuse et intemporelle.